Vers la disparition programmée d’un service public national d’orientation au sein de l’Éducation nationale ?

mercredi 15 janvier 2014
popularité : 1%

"Mais qui pilote le navire ?" Voilà une question que peuvent légitimement se poser les usagers et les professionnels de l’orientation. Depuis les reculs du ministère sur le transfert des COP aux régions, on a du mal à y voir clair...

Les régions, qui coordonnent les services d’orientation à destination des publics non scolaires, lancent, dans le cadre de la mise en place du SPRO (Service Public Régional de l’Orientation), des "expérimentations" visant à regrouper sous le même toit toutes les structures, y compris les CIO, ce que nous dénonçons depuis longtemps, car cela s’oppose à notre vision de la spécificité de l’orientation scolaire. Dans le même temps, des conseils généraux résilient des baux et fusionnent les CIO (comme c’est le cas depuis plusieurs années dans les Hauts-de-Seine), voire se désengagent du fonctionnement de CIO, comme dans le Loir-et-Cher pour Vendôme et Blois ; ailleurs, enfin, ce sont des CIO qui sont purement et simplement fermés par les rectorats (comme dans l’académie de Rouen ou dans le département du Rhône). Le résultat de tout cela c’est bien la casse d’un outil d’un service public de proximité, bref une fois encore des économies de réalisées.

Ce sont aujourd’hui près de 15 % des CIO qui ont été touchés par une fermeture ou en sont menacés.

Tout cela a pour conséquence un éloignement des lieux pour les usagers et une aggravation des conditions de travail pour les personnels (COP, DCIO et personnels administratifs). Dans le même temps, les conditions de travail et les missions des COP -déjà redéfinie en 2012 !- vont à nouveau être remises en cause et faire l’objet de rediscutions lors des "chantiers métiers" du ministère. Au vu du climat actuel, cela ne peut que susciter de l’inquiétude.

Face à cette situation, les personnels et leurs organisations syndicales ne restent pas les bras croisés. Au niveau national, une pétition intersyndicale CGT Éduc’action/SNES a été lancée sur le démantèlement du réseau des CIO. Dans l’académie de Rouen, où 10 des 17 CIO vont être fermés par le rectorat à la rentrée prochaine, les personnels, soutenus par la CGT Éduc’action, la FSU, SUD et FO, appellent à la grève le 20 janvier prochain, jour du Comité Technique Académique.

La CGT-Éduc’action soutient tous ces mouvements :

  • pour que ce service public d’orientation puisse perdurer à travers une politique nationale des CIO, au sein de l’Éducation nationale,
  • pour s’opposer à une régionalisation qui n’est pas voulue par les personnels et qui aurait des conséquences très négatives pour les usagers, élèves, étudiants et parents...

Agenda

<<

2018

 

<<

Avril

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2627282930311
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30123456
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois