Petit tour d’Europe de l’enseignement :au sud, on est arrivé à l’os...et on râcle encore.

vendredi 31 mai 2013
popularité : 36%

L’enseignement en Grèce au bord de l’effondrement

Le CSEE a demandé au Président de la Commission européenne, José-Manuel Barroso, de s’engager personnellement à aider les enseignants grecs afin de faire annuler l’ordre de « mobilisation civile » émis par leur gouvernement. La Commissaire pour l’éducation, la formation, la culture et la jeunesse, Androulla Vassiliou, le Directeur général pour l’éducation, la formation, la culture et la jeunesse, Jan Truszczyński, et les présidents et coprésidents des groupes politiques du Parlement européen ont également reçu une lettre leur demandant d’agir face à cette situation. L’ordre de « mobilisation civile », émis récemment par le gouvernement grec, empêche les syndicats d’exercer leur droit de grève. Cette décision entrave manifestement les libertés civiles fondamentales et les droits démocratiques. Dans une autre lettre, le CSEE a encouragé ses organisations membres à envoyer des lettres de protestation au Président de la Commission européenne et à exprimer leur solidarité envers leurs collègues en Grèce.

Le Portugal en passe de congédier des milliers d’enseignants

Le CSEE a invité le gouvernement portugais à retirer sa dernière proposition visant à congédier des milliers d’enseignants. Cette récente initiative entend également refuser toute aide aux enseignants durant les 18 mois qui suivent la perte de leur emploi. L’amendement budgétaire, dont l’entrée en vigueur est prévue pour courant du second semestre de 2013, prévoit des réductions drastiques dans le budget de l’éducation. Ces dernières mesures sont plus draconiennes que jamais. Elles prévoient une augmentation des heures de cours au-delà de 40 heures semaines alors que les salaires des enseignants sont, quant à eux, réduits. La troïka des prêteurs internationaux – la Commission européenne, le Fond monétaire international et la Banque centrale européenne – a préconisé des coupes budgétaires qui entraveront le fonctionnement des écoles, la qualité de l’éducation ainsi que le soutien social apporté aux élèves et aux familles.

Je vous reparlerai de la situation des enseignants en Espagne ( voir tapa sociale n°3 sur la loi Wert), c’est assez stupéfiant. Et rayon précarité, ils ont une sacrée avance...

Pour un panorama européen, c’est toujours là : http://etuce.homestead.com/CSEE_Homepage.html