Coup de canif au dialogue social...

mercredi 28 novembre 2012
popularité : 33%

lundi 26 novembre 2012

Jeudi 22 novembre 2013, le Conseil Supérieur de l’Éducation a examiné le calendrier scolaire 2013/2014. Le projet a été massivement rejeté par le CSE : aucune voix pour, 60 voix contre, 2 abstentions et 1 refus de vote, un tel vote est très rare. JPEG - 29.4 ko La CGT s’est exprimée contre. Elle considère que l’alternance 7 semaines de classe / 2 semaines de vacances scolaires ne sera pas respectée puisque certaines zones se retrouvent avec 10 semaines de cours. Notons qu’en réunion de travail le ministère avait proposé un premier projet permettant de s’approcher de cette alternance 7/2, mais qu’il a fait le choix de présenter un deuxième calendrier sous la pression de l’industrie du tourisme, faisant fi de l’intérêt des élèves. Par ailleurs, ce calendrier prévoit le rattrapage de la rentrée scolaire, entraînant, de fait, une augmentation du temps de travail des personnels sans aucune contre-partie et surtout sans aucune cohérence. Quelle est l’urgence d’imposer un tel rattrapage puisque le zonage implique déjà que les élèves n’ont pas tous le même nombre de jours de cours ?..

Malgré cette opposition massive, le ministre a fait le choix de publier ce calendrier scolaire (http://www.education.gouv.fr/cid66320/calendrier-de-l-annee-scolaire-2013-2014.html). C’est un précédent très inquiétant. Le ministre de l’Éducation nationale avait fait du "dialogue social" un socle de son travail et s’était engagé à prendre en compte les décisions du Conseil Supérieur de l’Éducation. Il balaye d’un revers de main un vote unanime de cette instance contre son projet !

La CGT Educ’action demande au ministre de respecter les décisions des instances consultatives de l’Éducation nationale, de retirer son calendrier scolaire et de relancer de nouvelles discussions.

Montreuil, le 26 novembre 2013


Agenda

<<

2018

 

<<

Juin

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301