rythmes scolaires : les oppositions à la réforme se multiplient

Levée de boucliers des maires et des professeurs des écoles
mercredi 14 novembre 2012
popularité : 5%

Nous vous avions déjà parlé de la pétition sur les rythmes scolaires initiée par la CGT, suite à ce constat : les enseignants allaient être les grands perdants de la réforme sur les rythmes scolaires à l’école, en particulier parce que le projet envisage de faire travailler d’avantage les instits , à rebours complet des envies des personnels. Il fallait s’y attendre, beaucoup de maires s’inquiètent pour l’organisation et le budget du périscolaire, surtout les communes pauvres et rurales. A lire : http://www.mediapart.fr/journal/france/101112/reforme-des-rythmes-scolaires-les-maires-ne-veulent-pas-payer ( accès payant, un court extrait ci-dessous) "En milieu rural, le budget scolaire représente déjà souvent près de 40 % du budget global et reste en proportion bien en deçà de ce que peuvent investir les grandes villes. Demander un effort supplémentaire y est donc très mal vécu. « On ne peut pas nous mettre en permanence entre le marteau et l’enclume », prévient ainsi le directeur de l’Association des maires ruraux de France (AMRF), Cédric Szabo, qui, plutôt qu’un report de la réforme, « indispensable » selon lui, préfère des garanties sur la manière dont les communes les plus pauvres seront accompagnées. " JPEG - 54.3 ko Mais les premiers visés par cette réforme, les enseignants, ont aussi vivement réagi, c’est le sens du mouvement des "Dindons" , des professeurs des écoles, dont parle cet article : http://classes.blogs.liberation.fr/soule/2012/11/des-enseignants-ne-veulent-pas-etre-les-dindons-de-la-refondation-.html#more

Pour mémoire, vous pouvez revoir notre article sur la pétition "rythmes scolaires" ici : http://cgteduc77.org/spip.php?article706


Agenda

<<

2018

 

<<

Février

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627281234