COMMUNIQUÉ de PRESSE Suicide de Béthune : assez de déni, de délit, de mépris !

par la CGT Éduc’action 59-62 union régionale des syndicats de l’Éducation Nationale
jeudi 1er novembre 2012
popularité : 21%

Lille, le 24 octobre 2012 COMMUNIQUÉ de PRESSE

Suicide de Béthune : assez de déni, de délit, de mépris !

C’est avec une profonde douleur que nous avons appris le suicide de notre collègue enseignante, Marielle CROQUEFER, PLP au Lycée André Malraux de Béthune. La CGT Éduc’Action de l’Académie de Lille présente ses condoléances les plus sincères à la famille. Un responsable parle « d’une femme réservée, fragile, qui ne se plaignait pas ». Nous, nous parlons de la politique déplorable de gestion des personnels de l’Education Nationale. Nous parlons de la façon dont les enseignants doivent exercer leur travail au quotidien : intensification, explosion du travail gratuit, valse des réformes, inadéquation des moyens pour remplir les missions, dialogue social aux oubliettes, sous effectif chronique, précarité généralisée, classes surchargées (en particulier depuis la réforme du Bac Pro 3 ans), mépris, non reconnaissance du travail, hiérarchie de plus en plus absente des réalités de terrain, engluée dans la prescription du chiffre, de la rentabilité… Quand parlera-t-on enfin de la souffrance au travail ? Quand reconnaîtra-t-on que l’on meurt aussi « à cause » du travail dans l’Éducation nationale ? Combien de situations extrêmes, de drames et de suicides faudra-t-il pour qu’on prenne enfin en compte cet état de fait et nos cris d’alarme ? Il est temps que le Ministère et les rectorats prennent les mesures pour mettre fin à cette spirale suicidaire. En effet, dans l’Éducation Nationale aujourd’hui, comme hier à France Télécom, à la Poste, chez Renault (pour ne citer que ces exemples emblématiques), les politiques menées en termes de « gestion du personnel » conduisent, par leur autoritarisme et leur brutalité, à ce que le « suicide » devienne hélas, pour certains de nos collègues, une « solution » plus acceptable que le sort qui leur est réservé sur leur lieu de travail ! Ce suicide n’est malheureusement pas le premier, y compris, encore récemment dans notre Académie. Cette dérive dans l’attitude de ceux dont la fonction devrait être de protéger les salariés qu’ils gèrent, est scandaleuse. Il ne faut pas prétendre aujourd’hui que ces morts violentes et volontaires sont liées à des problèmes personnels ou à une fragilité intrinsèque.

Nous devons pouvoir aller au travail le "cœur tranquille", et pas la "boule au ventre", comme c’est le cas pour de plus en plus de salariés.

La CGT Éduc’Action 59-62 appelle à participer à la mobilisation le 12 novembre 2012 :

• marche "blanche" à 10 h 00 depuis le Lycée Malraux à Béthune, rue de Schwerte • rassemblement à 15 h 00 devant le rectorat de Lille, rue Saint-Jacques Un préavis de grève a été déposé pour ce jour, afin de couvrir toutes les initiatives.


Agenda

<<

2018

 

<<

Novembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
121314nd degré">15161718
19202122232425
262728293012