Sourdun : deux poids deux mesures ?

jeudi 21 octobre 2010
popularité : 1%

L’internat de Sourdun, qu’est-ce que c’est ? Une expérimentation, qui a débuté en septembre 2009, dans l’académie de Créteil (77, 93 et 94). Les élèves sont « sélectionnés », majoritairement de milieux défavorisés, mais pas trop « difficiles » : ni perturbateurs ni absentéistes. Ils vont étudier à Sourdun, près de Provins, en partant de chez eux le lundi matin pour rentrer le vendredi soir. Si vous avez un enfant scolarisé dans l’enseignement public de l’académie, il y a donc deux possibilités :

VOTRE ENFANT EST SCOLARISE A SOURDUN (316 ELEVES)

  • Il travaille dans des classes de 20 élèves, effectif permettant d’aider les élèves en difficultés
  • Les enseignants sont disponibles toute la semaine, certains ont un service hebdomadaire allégé (3 heures de cours par semaine) qui leur permet de proposer et d’animer de nombreuses activités extra-scolaires.
  • Il multiplie les sorties culturelles, à l’opéra, y compris pendant les vacances scolaires (sorties au festival d’Aix-en-Provence en juillet)
  • Il profite d’un cadre privilégié, au cœur d’une ancienne caserne, avec son propre centre équestre géré par deux assistants d’éducation et une association, qui s’occupent des chevaux à temps plein.
  • Il profite d’une couverture médiatique sans précédent (jusqu’à deux journalistes par semaine).
  • Ses transports scolaires sont assurés gratuitement, sans prise en charge par la famille

VOTRE ENFANT N’EST PAS SCOLARISE A SOURDUN (850 000 ELEVES DANS L’ACADEMIE)

  • Il essaie de travailler dans des classes surchargées : 26.5 élèves par classes en primaire dans le 77 (pire taux en France), jusqu’à 37 élèves par classes dans les lycées généraux.
  • Les enseignants ont des services alourdis par les heures supplémentaires, pour compenser les postes supprimés.
  • Il peut faire des sorties, la plupart du temps facultatives, car les frais sont en grande partie payés par les parents.
  • Il « profite » d’établissements dont plus de la moitié contient de l’amiante.
  • Il travaille dans l’anonymat le plus complet, la communication du ministère est centrée sur l’économie de moyens.
  • Les transports scolaires sont plus ou moins pris en charge par les collectivités, les familles devant parfois mettre la main à la poche.
Les moyens déployés pour cette expérimentation sont énormes et sans commune mesure avec le reste des établissements de l’académie. Pour le ministère, il vaut mieux proposer d’isoler une poignée d’élèves défavorisés de leur environnement pour qu’ils réussissent à l’école, plutôt que d’apporter des solutions politiques pour que leur environnement soit propice à l’épanouissement de chacun !

Le bilan de Sourdun était écrit à l’avance : Les élèves sont motivés, leur comportement face au travail a radicalement changé, et presque tous les élèves souhaitent continuer l’expérience.

La démonstration est faite : la réussite scolaire dépend bien des moyens mis en œuvre pour l’enseignement et de la prise en charge des dépenses financières des familles inhérentes à la scolarisation (transports, accès à la culture et aux loisirs…)

Exigeons des moyens pour l’éducation de tous nos enfants !

Elèves, parents d’élèves, enseignants, tous ensemble Envoyons en masse un courrier au recteur pour exprimer notre désaccord sur les orientations actuelles de l’Ecole et exiger :  Des programmes scolaires ambitieux,  Des conditions favorisant la réussite de tous les élèves : pas de classes à plus de 25 élèves, réouverture des classes nécessaires, création des postes d’enseignants, d’éducateurs, etc… nécessaires.

Pour qu’enfin l’avenir de nos enfants soit la priorité du gouvernement !

Très loin de la conception capitaliste qui mise sur l’employabilité et le formatage, la CGT envisage l’école comme un vecteur d’émancipation sociale.

Modèle de lettre (à envoyer à M. le Recteur, Rectorat de Créteil, 4 rue George Enesco, 94000 CRETEIL) : Monsieur le Recteur, J’ai vu dans les médias l’expérimentation faite à l’internat d’excellence de Sourdun. Je m’étonne, à l’heure où les bilans de cette expérimentation sont positifs, que les dispositions de celle-ci ne soient pas généralisées (sorties scolaires multiples, effectifs de classe réduits…). Je vous demande donc de bien vouloir fournir à l’établissement ……………….. de la ville de ………………….. les mêmes moyens que ceux disponibles pour l’internat d’excellence de Sourdun, pour que mes enfants puissent eux aussi avoir un enseignement de qualité. Ayant l’assurance que vous voulez comme nous un Service Public d’Education de qualité pour l’intérêt de notre société, veuillez agréer, Monsieur, l’expression de mes sincères salutations.


Documents joints

tract sourdun
tract sourdun

Agenda

<<

2018

 

<<

Avril

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2627282930311
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30123456
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois