Remplacements : il faut avant tout recruter des profs !

samedi 23 janvier 2010
par  CGT-Educ’action 77
popularité : 4%

Le ministre de l’Education nationale, Luc Chatel, a lancé, par voie de presse, plusieurs pistes concernant le système de remplacement dans les lycées et les collèges.

* Sa première proposition concerne l’intervention des Rectorats dès le premier jour d’absence constatée. Il s’agit d’une proposition positive si cela signifie augmenter et mieux gérer le volant de personnels titulaires remplaçants. Cela pourrait être une remise en cause de la circulaire, par exemple, du Recteur de Créteil qui transformait les chefs d’établissement en recruteurs tout azimut. Cependant, la CGT Educ’action se demande comment le ministre va relever ce défi compte tenu des suppressions massives d’emplois dans l’Education nationale.

* Sa deuxième proposition consiste à utiliser les enseignants non-titulaires d’académies voisines. La CGT Educ’action, seconde organisation représentative des personnels non-titulaires enseignants, revendique de longue date une uniformisation (grille indiciaire commune…) et un alignement, par le haut, des pratiques et règles pour les non-titulaires. On est bien loin du compte pour l’instant ! Néanmoins, la CGT Educ’action reste sceptique sur sa mise en œuvre par les personnels administratifs, en nombre très insuffisant. Déjà, aujourd’hui, l’administration gère très difficilement la situation du fait d’un manque de moyens en personnels dans les Rectorats et les Inspections Académiques... Par ailleurs, nous condamnons l’utilisation, en dehors de toute délimitation géographique, de personnels ayant une vie de famille, des contraintes personnelles... Cette annonce nécessite, en tout état de cause, une mise à plat des dossiers des personnels précaires et mission de remplacement.

* Sa troisième proposition ressemble fort à la mise en place de l’Agence Nationale du Remplacement qu’il avait lui-même mise de côté à son arrivée au ministère. Il s’agit d’utiliser le Pôle Emploi, les retraités et les étudiants de préférence en vacation. Nous n’acceptons pas l’utilisation « kleenex » des personnels et dénonçons son manque de pertinence pédagogique durable quant à la mission d’éducation. Au contraire, la CGT Educ’action revendique la titularisation des précaires et le recrutement en urgence de personnels formés et titulaires.

La continuité du service public d’éducation exige des moyens et des personnels titulaires et formés !

Montreuil, le 20 janvier 2010


Agenda

<<

2017

 

<<

Octobre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois