300 euros annuels ou mensuels : quand Jean-Michel Blanquer omet un détail

dimanche 22 septembre 2019
popularité : 2%

Mercredi 28 Août 19h11 sur une Chaîne d’information en continue, Jean-Michel Blanquer : « Concrètement, c’est sous ce gouvernement que des augmentations de ce type vont avoir lieu c’est-à-dire en moyenne 300 euros pour tout le monde donc en moyenne en 2020 ». Nous n’ironiserons pas sur la formule malheureuse « en moyenne pour tout le monde donc en moyenne » et nous contenterons donc du fond.

Pendant une minute, le téléspectateur distrait a pu penser : ENFIN.

ENFIN Jean-Michel Blanquer a entendu la juste colère des enseignants concernant leur rémunération. ENFIN Jean-Michel Blanquer a appris qu’un enseignant français gagnait deux fois moins qu’un enseignant allemand. ENFIN Jean-Michel Blanquer a compris que notre métier avec de telles rémunérations n’était plus attractif pour des étudiants à BAC +5. ENFIN Jean-Michel Blanquer a lu, certes un peu trop vite, les repères revendicatifs rémunérations de la CGT Educ’Action (augmentation immédiate pour tous les personnels de 400 € mensuels).

Et puis très vite, comme la formule maladroite pouvait le laisser penser, la triste réalité : 300 euros donc, mais bruts (omission de notre ministre) et surtout annuels…

25 euros bruts mensuels, en moyenne pour les enseignants qui ne compenseront même pas l’inflation prévue pour 2020 et l’augmentation des cotisations retraite. 25 euros bruts mensuels qui ne sont qu’un effet automatique du dégel du PPCR décidé sous le gouvernement précédent en 2017 et que le gouvernement actuel avait gelé.

Un rappel pour conclure : si la valeur du point d’indice avait suivi l’inflation, elle serait de 5,44 au lieu de 4,69. Donc, pour compenser cette baisse du pouvoir d’achat des enseignants depuis 20 ans, il faudrait les augmenter de 16%, soit pour un enseignant ayant 20 ans de carrière une augmentation de 442 euros bruts mensuels. Heureusement que nous, enseignants, sommes annoncés comme les grands bénéficiaires de la réforme des retraites à venir ( baisse des pensions entre 300 et 400 euros mensuels selon les premières simulations ) sinon, cette « revalorisation », nous l’aurions mal prise !


Agenda

<<

2019

 

<<

Octobre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
30123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois