Flora Tristan : la grève continue

mardi 1er décembre 2015
popularité : 20%

COMMUNIQUE DE PRESSE

Montereau, le 1er décembre 2015– Statu quo au lycée Flora Tristan.

Le mouvement se poursuit et se durcit. Les personnels grévistes s’organisent pour faire face à la fin de non recevoir du Chef d’Etablissement. En effet, à l’issue de la commission éducative qui s’est réunie hier en l’absence de l’élève qui a menacé un enseignant la semaine dernière, une « sanction » de 8 jours d’exclusion a été prononcée. Le Proviseur a présidé la séance malgré l’absence des principaux acteurs de la vie du lycée devant composer la commission au regard des textes réglementaires et du règlement intérieur. M. le Proviseur a rappelé à l’audience qu’il était « souverain » pour justifier la sanction sans commune mesure avec les faits reprochés et contre l’avis de la communauté éducative qui continue de demander la convocation du conseil de discipline.

Par conséquent, différentes commissions s’organisent. La caisse de solidarité, à laquelle tous peuvent participer, récupère des fonds pour les personnels dans une situation précaire afin d’éviter que l’aspect financier ne devienne un frein. L’ensemble de la communauté éducative doit pouvoir faire valoir ses droits fondamentaux et essentiels à l’exercice de leur métier et dénoncer un discours unilatéral despotique.

D’autres personnels grévistes communiquent auprès des autorités compétentes pour qu’elles prennent pleinement conscience de la gravité de la situation (exclusions illégales d’élèves…).Et agissent. A cet effet, un courrier est envoyé au Procureur de la République, des tracts sont distribués. Le Tribunal Administratif a également été saisi. Une pétition circule pour les personnes souhaitant manifester leur soutien.

Toutes ces actions visent à rendre publics les nombreux dysfonctionnements de l’établissement et le climat de défiance entre le Chef d’Etablissement, à l’origine de la montée de l’insécurité, et les personnels du lycée.

Pour assurer le suivi pédagogique, les enseignants mettent à profit les différents réseaux sociaux (FacebookFlora Tristan Grève et Twitter @FTristan77greve) mais cette inquiétude légitime doit être le souci de tous : enseignants, direction, rectorat, Inspection Académique qui doivent faire face à leurs responsabilités en accédant aux demandes légitimes des grévistes qui souhaitent un retour au calme le plus rapidement possible.

Les personnels en lutte remercient tous ceux qui leur manifestent leur soutien, notamment les parents et les élèves, les syndicats enseignants, l’Union locale CGT–Montereau, les personnels des établissements voisins… Ces témoignages motivent les personnels à poursuivre l’action de défense du Service public d’éducation.


Agenda

<<

2017

 

<<

Novembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123