Réaction de la CGT aux propos inacceptables du Premier Ministre Manuel Valls

Le Premier Ministre vient d’accuser la CGT d’être responsable des violences intervenues en marge de la manifestation nationale du 14 juin, à Paris, contre le projet de loi travail.

La CGT tient à rappeler au Premier Ministre que cette mobilisation, comme les précédentes, n’a pas été organisée par la CGT mais par 7 organisations syndicales de salariés et de jeunesse qui, depuis 4 mois, dans l’unité, demandent le retrait de ce texte régressif.

Quelle est la réalité des faits ? C’est en marge du cortège de cette manifestation, déposée par les organisations et validée par la Préfecture de police de Paris, que des bandes de casseurs se sont à nouveau livrées à des exactions que la CGT a d’ailleurs condamnées officiellement, une fois de plus, dans son communiqué national.

Le Premier Ministre ne peut ignorer qu’il incombe aux pouvoirs publics, dont il a la première responsabilité, d’assurer la sécurité et le maintien de l’ordre.

La CGT souligne le sang-froid et la maitrise des militants de son service d’ordre qui, sans faillir, ont pris les dispositions nécessaires afin de garantir la sécurité des participants à cette manifestation massive.

En conscience et prenant en compte les informations données par les services de la Préfecture, les organisations syndicales ont fait le choix de ne pas aller jusqu’au bout du parcours prévu, malgré la frustration légitime des participants, pour ne pas les exposer davantage à la violence et aux incidents générés par des éléments extérieurs. Face à cette contrainte, une fois encore, l’ensemble des services d’ordre des organisations a su créer et mettre en œuvre les conditions pour que les participants, venus de toute la France, puissent rejoindre leurs moyens de transport.

La CGT tient à rappeler au Premier Ministre que, comme il n’est pas de la responsabilité des supporters d’assurer la sécurité dans et autour des stades de l’euro de football, de la même façon il n’est pas de la responsabilité des manifestants d’assurer la sécurité dans et autour d’une manifestation autorisée par la Préfecture de police.

Menacer d’interdire les manifestations est le signe d’un gouvernement aux abois.

Plutôt que de faire l’inventaire tendancieux d’éléments à charge contre la CGT, Manuel Valls ferait bien mieux d’entendre la majorité des salariés, des jeunes et plus largement des citoyens qui rejettent ce projet de dumping social et de destruction de notre modèle de société.

Montreuil, le 15 juin 2016


Articles les plus récents

mardi 24 mai 2016

A consulter avant les manifs : le guide CGT du manifestant

Le guide réalisé par le Pôle confédéral DLAJ apportant des conseils pratiques et juridiques aux manifestants, indispensable à lire :
dimanche 8 mai 2016

Signez la pétition contre l’état catastrophique du lycée Sonia Delaunay ( Cesson)

"Les événements spectaculaires survenus le lundi 11 avril présentent un degré de gravité jamais observé en plus de vingt ans de fonctionnement. Ils révèlent que notre établissement a désormais atteint un (...)
jeudi 7 avril 2016

Enquête en ligne : quels effets des rythmes scolaires sur les parents d’élèves ?

Quels effets ont ressenti les parents d’élèves depuis les nouveaux rythmes scolaires ? Plus de 1400 ont répondu à notre enquête en ligne. Voici leurs réponses brutes (légende -> en bleu foncé : -5 ; en (...)
mardi 5 avril 2016

Enquête en ligne : quels effets des rythmes scolaires sur les personnels non enseignants ?

Quels effets ont ressenti les ATSEM, animateurs, AVS-AESH, personnels de cantine...depuis les nouveaux rythmes scolaires ? Plus de 100 ont répondu à notre enquête en ligne. Voici leurs réponses (...)
mardi 5 avril 2016

Enquête en ligne : quels effets des rythmes scolaires sur les enseignants ?

Après 2200 réponses ( dont près de 700 PE), nous vous proposons, sans commentaire, les résultats concernant les enseignants : quels effets ont-ils ressentis depuis les nouveaux rythmes scolaires (...)
mardi 5 avril 2016

Enquête en ligne : quels effets des rythmes scolaires sur les enfants ?

A plus de 2200 réponses, nous reproduisons les principaux résultats concernant les élèves et les effets induits par les nouveaux rythmes au Primaire :
dimanche 3 avril 2016

premier bilan de notre enquête en ligne sur les rythmes scolaires : élèves, personnels, parents...pour tous, les cadences s’accélèrent !

A déjà plus de 2000 réponses de toute la France, nous pouvons faire un premier bilan des réponses... Et pour les nouveaux rythmes, il est très mauvais ! Jugez plutôt d’après les verbatim collectés, un (...)
mardi 29 mars 2016

rythmes scolaires : petit tour des mairies de Brie ( étape 1 : Coulommiers)

A la suite de notre enquête sur la réforme des ryhtmes scolaires dans le Primaire au printemps 2015 autour de Coulommiers ( résultats consultables ici : http://cgteduc77.org/spip.php?artic... ), (...)
jeudi 24 mars 2016

Nouveaux rythmes scolaires : quand l’enquête devient nationale et numérique, chacun peut donner son avis

Notre enquête sur les rythmes scolaires - à laquelle l’institution n’a opposé pour l’instant aucune analyse - est maintenant disponible en ligne. A remplir et à partager ! (...)

Agenda

<<

2016

 

<<

Août

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930311234